Tchad : le gouvernement appelle les enseignants à sursoir leur grève

Le ministre de l’Education Nationale et de la Promotion Civique, Aboubakar Assidick Choroma et le Ministre de la Fonction Publique, de l’Emploi et du Dialogue Social, Ali Mbodou Mbodoumi, ont rencontré hier 02 novembre 2020, les représentants de la Plateforme des Syndicats du secteur de l’éducation au Tchad. Ils ont plaidé pour la suspension de la grève d’avertissement, lancée par les enseignants, pour revendiquer le paiement des frais de transport, le dégel des effets financiers des avancements et de reclassement, et l’établissement des cartes professionnelles.

Lors de la rencontre, les deux ministres ont rappelé que le gouvernement et la Plateforme Revendicative ont eu une rencontre, le 27 octobre 2020, pour discuter de ces trois points de revendications précités et qu’actuellement le gouvernement œuvre pour leur dénouement heureux. Dans cette logique et conformément à ce qui a été convenu, lors de cette rencontre, surtout pour ce qui concerne le dégel des effets financiers des avancements et de reclassements, un comité chargé de vérifier l’authenticité et la régularité des derniers actes de carrière est déjà mis sur pied. Les actes administratifs seront transmis, après vérification, au Ministère des Finances et du Budget pour leur prise en compte.

Par ailleurs, le ministre de l’Education Nationale et de la Promotion Civique, a rappelé que son département s’est engagé pour l’impression des nouvelles cartes professionnelles. Il a demandé aux représentants de syndicats de se joindre à ses collaborateurs pour en définir, de commun accord, la maquette.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *